Le programme de la saison 2019

Cliquez sur l’image pour télécharger le programme

 

Accès libre et gratuit pour toutes les animations

 

Vendredi 22 mars, 18h, avant-première du Salon du Polar, Peurs et Frissons « Du sang sur la page » 2019, Apéro BD, animé par l’inénarrable et complice David Fournol

David Fournol vient nous présenter ses coups de cœur BD avec sa fougue et son talent habituels. Il préside l’association « Et si rien d’autre n’avait d’importance » qui valorise les univers graphiques particuliers. Son action est essentiellement tournée vers la BD et l’illustration.

 

Samedi 23 mars, 10h, atelier multimédia : Ecouter de la musique en ligne 

Venez découvrir les différents moyens d’écouter et de télécharger légalement de la musique sur vos ordinateurs et tablettes. Sites dédiés, applications et autres.

 

Samedi 23 mars, 10h30, rencontre avec Jérôme Frioux-Toublant autour de son polar Fleurs de Sang, publié aux éditions de Saxus (2018)

« Un des fleuristes emblématiques du marché aux fleurs de Paris est mystérieusement assassiné. L’enquête est confiée à la police criminelle menée par le commissaire Durrieu, personnage haut en couleur qui ne s’en laisse pas conter et qui tient son équipe d’une poigne de fer. Thom, un ancien inspecteur de l’équipe du commissaire, connaissait la victime et va se retrouver entraîné dans cette affaire malgré lui. Les témoignages s’enchaînent, mais d’autres meurtres également. Parmi tous les personnages gravitant autour du marché, un meurtrier agit dans l’ombre et fait disparaître les preuves. Que cache le meurtre de ce fleuriste sans histoire ? Avait-il un secret bien gardé ? Ce que Thom va découvrir va bien au-delà de ce qu’il pouvait imaginer… »

 

Du 6 au 13 avril « La Quinzaine du Numérique en bibliothèques »
Biblio Gironde initie la 1ère édition de la Quinzaine du Numérique en bibliothèques. Quinze jours d’animations autour de trois thématiques : les jeux vidéo, la fabrication numérique, les questions « numérique et société ».

À cette occasion, nous vous proposons :

Du samedi 06 au vendredi 12 avril : un défi jeu vidéo « Retro Gaming », avec remise de prix le samedi 13 avril 2019

Mercredi 10 avril, à 18h : projection du film documentaire Hyperconnectés le cerveau en surcharge de Laurence Serfaty, Producteurs : ARTE France, Zed Productions, Inserm
« Avec smartphones, ordinateurs et autres tablettes, nous sommes reliés au monde en continu. Mais ce déluge d’informations menace notre bien-être. Un tour d’horizon éclairant des risques de l’hyperconnexion et des remèdes possibles. Chaque jour, cent cinquante milliards d’e-mails sont échangés dans le monde. Les SMS, les fils d’actualité et les réseaux sociaux font également partie intégrante de notre quotidien connecté, tant au bureau qu’à l’extérieur. Nous disposons ainsi de tout un attirail technologique qui permet de rester en contact avec nos amis, nos collègues, et qui sollicite sans cesse notre attention. Comment notre cerveau réagit-il face à cette avalanche permanente de données ? Existe-t-il une limite au-delà de laquelle nous ne parvenons plus à traiter les informations ? Perte de concentration, stress, épuisement mental, voire dépression… : si les outils connectés augmentent la productivité au travail, des études montrent aussi que le trop-plein numérique qui envahit nos existences tend à diminuer les capacités cognitives. »

Samedi 13 avril à 9h30 : atelier de découverte du Makey Makey en famille ! Il s’agit d’une carte électronique conçue pour développer la créativité en connectant des objets du quotidien à un ordinateur pour en faire des objets interactifs (atelier sur inscription)

En partenariat avec Biblio Gironde // Conseil départemental de la Gironde http://biblio.gironde.fr/

 

Vendredi 12 avril, 18h : Rencontre littéraire avec Ysiaka Anam, lauréate « Roman 2019 » du Chalet Mauriac autour de son récit  Et ma langue se mit à danser, publié aux éditions La Cheminante (modérée par Nathalie André).

« Z. arrive en France à un âge où la mémoire n’a pas laissé de trace. Trente ans plus tard, elle réalise qu’elle a perdu sa langue. Roman à la première personne, le texte retisse les fragments de vie qui relient ces deux étapes, avec la perte de la langue maternelle comme fil de couture.
Sur le parcours, Z. retrouve l’enfant aux cheveux noirs-paillasse, la femme qui boite, les mandats oubliés dans les poches, les chaussons qui réchauffent la mémoire… La vie qui invente toujours. 

Et sa langue se mit à danser… »

Ysiaka Anam est née sur une languette de terre, quelque part en Afrique de l’Ouest, avant de suivre l’exode familial vers la France. Elle grandit en région parisienne, puis s’installe dans le sud de la France.
Les questions de récit et de narrativité constituent le fil rouge de son parcours, où la littérature vient s’entremêler à différentes pratiques (psychologie clinique, socio-anthropologie, géographie sensible, action sociale…). Son écriture navigue dans l’intersection de ces champs. Elle y explore les zones où le plus intime vient enlacer les questions collectives, et fait du récit le lieu de bascule du réel vers la fiction. Et ma langue se mit à danser est son premier livre.

« À la maison, je n’entendais que des silences. J’ai fini par penser que c’était
celle-là la vraie langue, la musique de notre pays, de notre continent noir. […] Je m’interroge encore sur l’exil. N’est-ce pas seulement une manière de se retrouver, pour toujours, à coté de soi ? »

Extrait, Et ma langue se mit à danser d’Ysiaka Anam, ed. La Cheminante.

En partenariat avec le Chalet Mauriac, la Région Nouvelle-Aquitaine et ALCA

 

Du 2 au 24 mai, Exposition « La petite lorgnette minérale », photographies de Jean-Pierre Demet

Vernissage et visite commentée vendredi 17 mai, 18h

« Très jeune, je m’intéressais à la nature et à son environnement mais la directive paternelle m’interdisait de ramasser quoi que ce soit. Trente années ont passé… et c’est en juillet 1982 que tout a commencé finalement. Lors d’un arrêt (pipi), le long d’un chemin du Vaucluse, j’ai remarqué une roche qui scintillait au soleil. Je m’en suis saisi et suis parti aux renseignements… Le lendemain, le propriétaire du terrain accepta de m’emmener sur le gisement. Curieux de nature, au retour des vacances, je m’empressai de savoir ce que « cela » était exactement ; et par une rencontre fortuite avec Club Minéralogique, ma soif de connaissance commença à d’étancher… ce caillou brillant était un gypse cristallisé.
Bien plus tard, soutenu par différents Conservateurs de Musées mais également par la Région Nord-Pas-de-Calais, j’ai proposé une exposition thématique et didactique, pour les scolaires, sur l’utilisation des Minéraux dans l’Industrie.
Autre temps, autre façon de regarder la nature… Désormais, c’est dans le monde microscopique que j’observe les petites merveilles, qui, bien souvent, se cachent dans la vulgarité d’un petit caillou, que le profane n’aurait même pas oser ramasser. Vous observerez dans cette exposition photographique le passionnant Règne Minéral. » Jean Pierre Demet

 

Du mercredi 28 mai au 14 juin, Exposition Cap Sciences :« Le petit explorateur des sciences »

Le gardien de l’île guide les visiteurs dans l’exploration d’un environnement rempli de mystères, et en fera de véritables petits aventuriers !
De l’obscure clairière à la plage, en passant par la grotte mystérieuse, les enfants, en parcourant les différentes zones de l’exposition, font la connaissance des habitants d’un monde dont ils ne soupçonnent pas même l’existence.

Orientation, recherche, observation, toucher, écoute : les sens de ces petits explorateurs seront mis à l’épreuve. Au cours de ce périple, cinq pôles d’animation offrent chacun une approche particulière de la découverte.
Les enfants vont apprendre à manier les outils de l’explorateur et à engager une démarche scientifique.

Cette exposition passionnante permet aux petits explorateurs :

  • de se repérer, s’orienter et utiliser ses sens dans un environnement peu familier.
  • de reconnaître et associer les éléments caractéristiques d’un milieu naturel.
  • de faire un usage approprié des outils d’exploration.
  • d’apprendre à différencier vivant et non-vivant, végétal et animal.
  • de restituer des observations ou des découvertes par le langage.

 

En partenariat Cap Sciences, avec le soutien du Conseil Départemental

 

Du Lundi 3 au Vendredi 7 Juin, 14ème édition du Salon Polar, peurs et frissons “Du sang sur la Page”

Programme détaillé à venir

 

Vendredi 21 juin, 18h, Fête de la Musique ! « Des textes à installer dans la musique »

Frédéric Desmesure, photographe et musicien, à la guitare et au son,
Didier Vergnaud, écrivain et éditeur, à la lecture des textes
Mathias Pontévia, musicien, à la batterie horizontale

Le projet « chansons déviées » initié par Le bleu du ciel éditions, pour une tournée régionale dès 2019, se poursuivra lors d’une résidence d’une semaine au Chalet Mauriac, des textes littéraires se transformeront en chansons, et trouveront le bon rythme en adéquation avec une musique originale. Rendez-vous pour la restitution publique de ce projet, lors de la Fête de la Musique, vendredi 21 juin à 18h.

“Des lectures en musique, performées par les auteurs eux-mêmes.
Une expérience avec la voix et la musique à partir de l’élasticité du poème, qui devient alors un espace de découverte. L’ensemble de ses propositions de ces créations textuelles et sonores forme un livre vivant, poétique, bruitiste, s’appropriant des scènes diverses : salle de concert mais aussi espace public, lieux de concerts dédiés aux musiques actuelles et électroniques, théâtres, lieux et festivals pluridisciplinaires.”

En partenariat avec le Chalet Mauriac et ALCA Nouvelle-Aquitaine

 

Du mardi 9 juillet au vendredi 30 août : Exposition des photographies de Jean-Marc Bernex « Bords de Hure, évocation au fil des saisons »

Vernissage vendredi 12 juillet, 18h

« L’exposition présente l’évolution de la zone humide municipale des bords de Hure, pendant une année, de février 2018 à fin février 2019. Au cœur du village, cet espace naturel sensible et protégé est devenu espace de déambulation bucolique, grâce au platelage où circulent les visiteurs. Source d’inspiration, il a été observé, visité, photographié, écouté. En voici l’exposition de photographies qui ont marqué son évolution. De l’hiver de sa création, avec l’implantation du platelage et la plantation d’arbres, en passant par le printemps, avec l’explosion végétale et le creusement d’une petite lagune, puis l’été avec la floraison de toutes les plantes, l’automne est arrivé avec le nettoyage des bordures du platelage, la présentation aux enfants de l’école et les journées du Patrimoine 2018… Peu à peu, la vie naturelle s’est installée dans cet espace, beau comme un  jardin sauvage. » Jean-Marc Bernex

Passionné depuis toujours par la nature, Jean-Marc Bernex utilise la photographie numérique depuis plus de vingt ans pour fixer ce qu’il en ressent. Il travaille le traitement d’images sur ordinateur pour faire ressortir les traits originaux de certaines photographies. Il recherche aussi bien la composition naturelle que le côté surréaliste de la prise de vue.

En partenariat avec le Syndicat d’aménagement du Bassin versant du Ciron et la commune de Saint-Symphorien. https://www.syndicatduciron.com/

 

Du mardi 3 au vendredi 20 septembre, Exposition photographique « Dans les pas » de Löetitia Léo

Visite commentée le 20 septembre à 18 h par l’artiste

« Dans le cadre d’une résidence de création Mutuum en territoires Mauriaciens, l’artiste Löetitia Léo a effectué un travail photographique singulier intitulé « Dans les pas » en arpentant les sites emblématiques fréquentés par François Mauriac. La photographe a amorcé, d’un regard neuf, une approche anthropologique du Sud Gironde. Le catalogue (éditions Mutuum) relate une aventure sur le vaste territoire du Sud Gironde depuis Malagar au nord-est de la Garonne jusqu’aux Landes girondines avec le parc du Chalet Jouanet à Saint Symphorien. Löetitia Léo poursuivra sa recherche en passant par les voies de chemin de fer utilisées par Mauriac, enfant, durant les grandes vacances depuis Bordeaux, ou le lit de la Hure, territoire de jeu pour les frères Mauriac ou encore les maisons habitées au cours de sa petite enfance et qui nourriront l’inspiration de l’écrivain. Löetitia Léo explore forêts et rivières avec un appareil photographique argentique et utilise une technique singulière : le procédé de surimpression. La photographe donne à voir ce parcours en territoires mauriaciens et une série de douze photographies (Collection de l’artothèque Mutuum). Les rencontres en automne 2017 avec Michel Suffran qui a bien connu François Mauriac à qui il a dédié une part de ses ouvrages de critique littéraire, ont contribué à enrichir ce projet de résidence de création. On note, dans la préface du catalogue de Löetitia Léo, comment dès l’introduction, Michel Suffran nous conduit à ressentir la matière de l’image en mouvement, comme s’il nous invitait à chausser des lunettes spécifiques pour entrer dans une autre forme d’intelligence sensible. Il nous guide notre perception vers un monde fait d’un travelling de filtres superposés où se mêlent souvenirs, imaginaire et ce qui se trouve-là. Il a également souligné l’univers poétique Nervalien présent dans l’œuvre photographique de Löetitia Léo. Cette série « Dans les pas » est une incitation tout à la fois à découvrir l’ensemble de l’œuvre de Löetitia Léo et à s’aventurer dans les Landes Girondines à la redécouverte de l’univers mauriacien. » – Valérie Champigny

 

Vendredi 27 septembre : La Fête au Chalet !

À la suite du succès fin septembre 2017 de l’anniversaire des 5 ans du Chalet Mauriac en tant que lieu de résidence, en partenariat avec la commune de Saint-Symphorien, la Région Nouvelle-Aquitaine et ALCA ont décidé de pérenniser, une journée annuelle de restitution et de valorisation des projets écrits à Saint-Symphorien.

La Fête au Chalet est désormais le point d’orgue de chaque saison des résidences du Chalet Mauriac, construite par ALCA, coordinatrice des résidences, et la Région Nouvelle-Aquitaine, propriétaire du lieu.
Il s’agit, entre autres, de rendre compte des synergies autour de Saint-Symphorien sur ce territoire du Sud-Gironde précisément, rural et éloigné des propositions culturelles et de valoriser le Chalet Mauriac et son parc, comme un ensemble : une résidence d’écriture, certes, mais aussi un lieu de mémoire littéraire et patrimoniale, un lieu naturel sensible, un lieu de découverte d’Art contemporain.

Toujours basée sur les partenariats et les échanges, cette journée prolonge les liens de programmation, elle est construite avec tous les partenaires du Chalet Mauriac : la Région, ALCA, les auteurs accueillis en résidence au Chalet, la commune de Saint-Symphorien, le CFM-Malagar, le Parc Naturel régional des Landes de Gascogne et la Forêt d’Art contemporain et le soutien de la médiathèque municipale Jean Vautrin et du Cercle Ouvrier.

La Fête au Chalet proposera le vendredi 27 septembre, dans le parc du Chalet Mauriac, à la Médiathèque Jean Vautrin et dans le village :

  • Aux 600 scolaires attendus, de 9h à 16h, des rencontres construites à la carte avec des auteurs autour de leurs œuvres, des spectacles, des ateliers graphiques, un programme de courts-métrages soutenus, des balades littéraires et patrimoniales, des balades environnementales et de sensibilisation à l’Art contemporain.
  • À tous, à partir de 18h, des rencontres littéraires et cinématographiques d’auteurs venus en résidence au Chalet Mauriac

 

Partenariat Région Nouvelle-Aquitaine, ALCA, Commune de Saint-Symphorien

 

Du vendredi 23 septembre au samedi 5 octobre : Exposition « Scotch is the message » de Nicolas Lacombe

Rencontres publique vendredi 27 septembre lors de la « Fête au Chalet »

Dans le cadre de la « Fête au Chalet 2019 », l’exposition « Scotch is the message » est l’occasion mettre en valeur le travail graphique de Nicolas Lacombe et de présenter le dernier album qu’il a illustré, La fleur qui me ressemble, évocation de la danseuse Loïe Fuller, dont le texte a été écrit par Thomas Scotto et tout juste publié aux éditions l’Élan vert Canopé, collection Ponts des arts.

Lauréat de la résidence Jeunesse 2018 du Chalet Mauriac, Nicolas Lacombe est plasticien-illustrateur. Sa passion pour l’illustration s’accentue lors de son entrée à l’école des Beaux-Arts de Toulouse. Il puise son inspiration dans les estampes asiatiques traditionnelles. Ses créations présentent un univers issu d’une pratique personnalisée : le dessin au ruban adhésif. Oscillant entre matière et transparence, le jeu de contraste et de superposition donne à voir des impressions visuelles riches et vivantes.
Outre ses parutions en éditions jeunesse depuis 2012, Nicolas Lacombe participe à de nombreuses rencontres littéraires et propose régulièrement des performances, master-class, ainsi que des ateliers autour de sa technique originale d’illustration.

En partenariat avec le Chalet Mauriac et ALCA Nouvelle-Aquitaine

 

Du mardi 8 au vendredi 18 octobre : Exposition interactive Cap Sciences « Self Info Repas »

« Est-il possible d’allier équilibre alimentaire et gastronomie »
Les visiteurs prennent un plateau, composent leur repas parmi une sélection d’entrées, de plats, de desserts puis passent à la caisse. Le “ticket” livre automatiquement les apports énergétiques et les valeurs nutritionnelles du plateau. Les participants vont ensuite comparer leur profil à celui des autres et au profil type d’un repas équilibré, puis échanger sur leurs résultats. »

Cette exposition est accompagnée du « Laboratoire d’analyses sensorielles »

La vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût nous donnent des informations sur les produits que nous consommons au quotidien… Par une série de tests, les participants vont tenter d’améliorer, de classer, et de décrire le plus objectivement possible les propriétés des produits de consommation courante. Comment notre culture, notre vécu, nos apprentissages, notre mémoire peuvent nous aider dans nos perceptions sensorielles ou à l’inverse nous tromper !

Tout public scolaire et familial à partir de 8 ans
En partenariat Cap Sciences, avec le soutien du Conseil Départemental de la gironde
Dans le cadre de la Semaine du Goût : http://www.legout.com/

 

Atelier Impression 3D, « La fleur de l’impression » revient dans notre médiathèque pour vous proposer un voyage au pays de la modélisation en volume et de l’impression 3 D.

« L’impression 3D permet de réaliser un objet réel : un concepteur dessine l’objet 3D grâce à un outil de conception assistée par ordinateur (CAO). Le fichier 3D obtenu est traité par un logiciel spécifique qui organise le découpage en tranches des différentes couches nécessaires à la réalisation de la pièce. Le découpage est envoyé à l’imprimante 3D qui dépose ou solidifie la matière couche par couche jusqu’à obtenir la pièce finale. Le principe reste proche de celui d’une imprimante 2D classique à cette grande différence près : c’est l’empilement des couches qui crée le volume ! »

Mercredi 23 et mercredi 30 octobre, 14h : Ateliers réservés aux de 9-14 ans (sur inscription obligatoire aux 2 séances) – Venez modéliser votre objet et l’imprimer en 3 D, il vous sera offert.

Samedi 26 octobre, 9h30 : Atelier adultes (sur inscription) – Pour apprendre les bases de la modélisation et le fonctionnement de l’imprimante 3D !

 

Vendredi 8 et vendredi 29 novembre, 18 h : Nous vous donnons rendez-vous pour la diffusion de films documentaires, dans le cadre du « Mois du film documentaire ».

Le pari du Mois du film documentaire est de développer un réseau pour la visibilité de ce genre. A travers la forte participation de 2500 lieux, culturels, sociaux et éducatifs, en France et dans le monde, qui diffusent et de l’action culturelle et cinématographique. Ensemble, les participants mutualisent moyens et énergie afin de valoriser la richesse de la création, faire découvrir des œuvres rares ou peu diffusées, proposer des moments de découverte collective pour susciter la curiosité du public, faciliter la rencontre avec les réalisateurs et intervenants, sensibiliser les jeunes publics à ce genre ». Le mois du film documentaire

En partenariat avec Images en Bibliothèques et ALCA Nouvelle Aquitaine, cette manifestation permet aux cinémas et aux médiathèques de proposer un choix varié et passionnant de films documentaires durant tout le mois de novembre.
Comme chaque année, ce sera l’occasion de recevoir des réalisatrices et réalisateurs accueillis en résidence au Chalet Mauriac, de montrer et de valoriser leur travail.

http://www.moisdudoc.com

 

Du vendredi 15 au dimanche 24 novembre, Festival Lettres du monde
« Depuis 2003, l’association Lettres du monde œuvre à la promotion et à la diffusion des littératures étrangères, à travers plusieurs manifestations culturelles, en Nouvelle-Aquitaine.

En novembre, le festival Lettres du monde réunit chaque année quinze à vingt écrivains du monde entier, illustrateurs, traducteurs, éditeurs autour d’un titre, fil rouge de la programmation. Pendant dix jours, les auteurs invités se déplacent sur le territoire de la région Nouvelle-Aquitaine pour un programme de soixante-dix rendez-vous littéraires avec le public. Ces rencontres sont organisées en partenariat avec les professionnels du livre et de la lecture publique que sont les bibliothèques, médiathèques et librairies indépendantes, mais aussi avec les établissements scolaires et universitaires. Avec cette programmation, Lettres du monde participe au développement d’une politique d’animation littéraire dédiée à la diffusion et à la promotion des littératures étrangères. L’objectif de cette manifestation est de faire découvrir au public des écrivains d’ici et d’ailleurs, des textes singuliers. » Lettres du Monde

La 16e édition de Lettres du monde, festival des littératures du monde, aura lieu du 15 au 24 novembre 2019. La médiathèque Jean Vautrin en sera, avec fierté, une des étapes parmi nombre de lieux de diffusion de la littérature et de la culture en Nouvelle-Aquitaine.

https://lettresdumonde33.com/

 

Vendredi 13 décembre, 18h : « Autour de Noël » : un joli début de soirée, pour toute la famille. .. avec le plaisir d’écouter tous ensemble des contes de Noël chaleureux et sensibles !

Dépôt des lettres de Noël et départ express le soir même à destination du Père Noël…

 

Toute l’année :

> Le mercredi, c’est API !

Tous les mercredis, lAssociation Paroupiane Informatique propose , au sein de la médiathèque, des cours sur ordinateur, tablette etc., sous forme de questions/réponses.

Sur inscription : 05 56 25 51 62 ou 06 65 51 20 10api-informatique@caramail.fr

 

> Le samedi :

Une fois par mois le samedi, de 9h30 à 11h30 nous vous proposons des Ateliers de création et de loisirs créatifs pour les enfants.

Sur inscription : 06 71 98 92 96 ou 06 26 87 02 63
Renseignements, dates et détails des activités lors de votre inscription.